Blog sur la Chirurgie Robotique : Introdution / Robotic Surgery Blog: Introduction

Ce Blog est destiné à apporter des informations au grand public concernant la chirurgie de demain, c'est-à-dire d'aujourd'hui !

This Blog is about bringing to a broad public the information regarding the development of robotic surgery or "keyhole surgery". Tomorrow's surgery is already happening today!



La chirurgie mini invasive, destinée à opérer des organes mous à l'aide de la technique de l'endoscopie, est également appelée chirurgie robotique ou chirurgie assistée par ordinateur, ou encore "chirurgie par le trou de la serrure" : d'où vient-elle ? Pour répondre, remontons très brièvement le cours de l'histoire. Durant des siècles, il y a eu la chirurgie traditionnelle invasive (laissant de larges cicatrices), qui a assez récemment cédé la place à la chirurgie coelioscopique, ou "chirurgie mini-invasive traditionnelle". Ce qu'il importe de saisir, c'est le passage d'une chirurgie maxi-invasive, toute puissante, à une chirurgie mini invasive et multi-disciplinaire. A cette forme de chirurgie "mini invasive traditionnelle" en coelioscopie (les Américains parlent de "laparoscopic surgery") a succédé, à partir de 1995, la toute nouvelle, aussi révolutionnaire que coûteuse, chirurgie robotique, également appelée chirurgie mini-invasive assistée par ordinateur. Le terme "succédé" n'est en fait pas tout à fait adéquat : la chirurgie coelioscopique ("laparoscopic surgery" pour les Américains) connaît actuellement un fort développement dans bien des spécialités de la chirurgie, car son coût d'utilisation est nettement moindre que celui de la chirurgie robotique. Celle-ci nécessite un matériel informatique ultra-sophistiqué, notamment le système de vision en 3D (et système infrarouge pour la sécurité du patient) dont la console du chirurgien est équipée. On peut donc dire que la chirurgie coelioscopique cohabite avec une nouvelle forme de chirurgie, encore plus récente et encore peu connue du grand public en France : la chirurgie mini-invasive assistée par ordinateur. Cette nouvelle forme de chirurgie permet de pratiquer une chirurgie mini invasive, comme cela se fait déjà en coelioscopie ("laparoscopic surgery" pour les Américains), mais sans les inconvénients de la chirurgie coelioscopique. En effet, les chirurgiens qui opèrent en "coelio" bénéficient de moindres degrés de liberté dans les mouvements de leur main, en comparaison de la liberté d'action qu'ils auraient s'ils opéraient en chirurgie invasive, ou traditionnelle (les chirurgiens disent : "opérer à ciel ouvert"). Si on compare les deux procédés de chirurgie mini invasive, en l'occurence la coelioscopie et la chirurgie mini invasive assistée par ordinateur, la main du chirurgien bénéficie de plusieurs degrés de liberté supplémentaires en opérant à l'aide du second procédé (chirurgie mini invasive assistée par ordinateur). Mise au point dans la Silicon Valey en Californie (USA), la chirurgie robotique évolue à pas de géants, et bien que son coût d'utilisation reste considérablement élevé, elle ouvre d'importantes perspectives de progrès dans les principaux domaines de la chirurgie : cardiaque, vasculaire, digestive (générale), gynécologique, pédiatrique, urologique. Des essais sont actuellement en cours en ORL. La chirurgie "robotique" assistée par ordinateur est désormais pratiquée régulièrement au sein de cliniques, d'hôpitaux et autres centres de soins dans le monde entier, et tout particulièrement pour la chirurgie urologique (traitement du cancer de la prostate). Cette pratique régulière renforcée contribue à optimiser le potentiel de la chirurgie mini invasive assistée par ordinateur dans chaque spécialité chirurgicale mentionnée. Ainsi, les domaines de la chirurgie cardiaque et digestive sont en plein développement : pontages à coeur battant, procédures digestives en mini invasif. Un autre enjeu important est l'élargissement du potentiel de la chirurgie robotique afin que d'autres spécialités chirurgicales puissent en bénéficier. Le but est de permettre l'utilisation d'un système de chirurgie assistée par ordinateur pour un maximum de spécialités chirurgicales, y compris celles pour lesquelles la chirurgie robotique n'est pas encore opérationnelle, comme la neurochirurgie et l'ORL.

Nombre de sites (hôpitaux, cliniques, centres médicaux) équipés d'un système de chirurgie assistée par ordinateur da Vinci™ dans le monde : environ 280, avec le découpage suivant :
USA : 235 sites
Europe : 37 sites
Australie : 3 sites
Arabie Saoudite : 2 sites

(au 06/12/2005)

Source: Intuitive Surgical Inc.

L'évolution de la chirurgie urologique, des années 60 à aujourd'hui : Lire l'article du Professeur Clément-Claude ABBOU, chef du service d'urologie à l'Hôpital Henri-Mondor (Créteil) :
==> cliquer ici.

This Blog is about bringing to a broad public the information regarding the (r)evolution of robotic surgery or "Keyhole Surgery". Where does Robotic Surgery come from? Let's start from the beginning: first the (maximally) invasive surgery, then "coelioscopic" (or laparoscopic) surgery, also called: the traditional form of minimally invasive surgery, and, last but not least, emerging from the Silicon Valley, CA, USA: Robotic Surgery, or computer-assisted surgery. This new form of minimally invasive surgery enables the surgeon to perform endoscopic radical prostatectomy cases (for example) without the hurdles of laparoscpic surgery. Indeed, the surgeon's hands are given more degrees of freedom while performing computer assisted minimally invasive surgery than while performing laparoscopic surgery. Enhanced precision in minimally invasive surgery, thanks to computer assisted surgery (robotic surgery). The adventure started in 1995, and the evolution became a revolution: since 1995, Minimally Invasive Surgery (MIS)cases with Robotic Surgery have been performed increasingly and worldwide, mainly in the following surgical specialties: Cardiac, Vascular, Digestive (General), GYN (Gynecology), Pediatric, Urology. Currently, Robotic Surgery is being tested in order to become suitable for ENT cases. Day after day, worldwide, Robotic Surgery cases are being successfully performed by surgeons, with broadened and enhanced utilization of Robotic Surgery systems for surgical specialties as described above. Robotic surgery has also been undergoing some various and continuous experimentations and tests in order to adapt its potential and make robotic surgery suitable for other surgical specialties, like Neurosurgery and ENT. That's for tomorrow. But of course, tomorrow's surgery is already happening today!

Number of sites(hospital, clinic,medical center) equipped with a da Vinci™ surgical system worldwide: about 280, with the following split:

USA: 235 sites
Europe: 37 sites
Australia: 3 sites
Saudi Arabia: 2 sites

(updated 12/06/2005)

Source: Intuitive Surgical Inc.

4 commentaires:

nad a dit…

Salut,
pour info il exite un robot français pour la chirurgie mini invasive : il se prénomme en Endoxirob il a été conçu au LAAS en collaboration avec d'autres informations mais n'est malheureusement pas commercialisé à cause des brevets de Da vinci qui sont un frein à son developpement.

nad a dit…

j'ai fait une faute c'est avec d'autres partenaires et non "information"

denis girardeauv a dit…

merci de bien vouloir me contacter, j'ai besoin d'informations complémentaires dans le cadre d'une publication en ligne

Catherine a dit…

Bonjour,
vous pouvez me faire parvenir vos coordonnées à l'adresse e-mail :
cath.coste@laposte.net
Merci et à bientôt