Chirurgie robotique : quelles spécialités ?

La chirurgie assistée par ordinateur, pour les opérations en endoscopie sur organes mous, se développe actuellement dans un contexte multidisciplinaire.
Quel est plus précisément ce contexte ?

On va voir que le système n'offre pas les mêmes avantages pour toutes les spécialités.

Précisons tout d'abord qu'il s'agit d'utiliser le système de chirurgie assistée par ordinateur da Vinci™ en chirurgie cardiaque, digestive (générale), pédiatrique, urologique et vasculaire.

Des essais sont actuellement en cours aux USA pour une utilisation du système en ORL.

A l'heure actuelle, le système a quatre bras opérationnels à 100% : 3 bras pour tenir les instruments de chirurgie endoscopique et un bras pour la caméra.



Pour quelles spécialités est-il le plus utilisé ? Actuellement, c'est sans doute pour les opérations de prostatectomie radicale (en chirurgie urologique) qu'il apporte le plus de bénéfice, à la fois pour le chirurgien et pour le patient.
Les opérations en chirurgie cardiaque - essentiellement le pontage simple et le pontage double à coeur battant - requièrent une grande habileté de la part du chirurgien, et une courbe d'apprentissage assez longue : le coeur battant de manière irrégulière, il est très difficile pour le système informatisé du da Vinci™ d'en offrir une image stable. En d'autres termes : la stabilisation de l'image informatique du coeur à opérer est un véritable challenge !

Les utilisateurs du système en chirurgie cardiaque tendent à juger cette stabilisation de l'image comme perfectible.

Le stabilisateur, sorte de pince utilisée pour les opérations en mini-invasif à coeur battant, et dont le rôle est de maintenir le coeur battant sur lequel le chirurgien opère, a pour but de compenser ce défaut de manque de stabilisation de l'image informatisée. A l'heure actuelle, ce stabilisateur, l'Octopus® TE fourni par la société Medtronic®, est parfaitement opérationnel.

Présentation de l'Octopus® TE par la société Medtronic® : cliquer ici.

NDT : TE = Totally Endoscopic = totalement endoscopique. Cette mention indique que l'instrument est utilisé uniquement en mini-invasif, donc pour les procédures en chirurgie à coeur battant, et non dans le cadre de thoracotomies (chirurgie traditionnelle, dite : "à ciel ouvert"): pour opérer en chirurgie cardiaque à coeur arrêté (avec le CEC, système de circulation extra corporelle).

La situation actuelle reflète un niveau de recherches abouties pour le système da Vinci™ en chirurgie urologique. La chirurgie digestive assistée par ordinateur continue à se développer et à offrir de réels avantages pour le chirurgien et pour le patient par rapport à la chirurgie mini-invasive traditionnelle (la coelioscopie), mais elle reste très onéreuse, d'où la nécessisté d'un usage pluridisciplinaire des systèmes de chirurgie assistée par ordinateur déjà installés dans les hôpitaux et cliniques de France.

Quant à la chirurgie cardiaque assistée par ordinateur et ses spectaculaires pontages à coeur battant (sans l'utilisation du système de Circulation Extra Corporelle qui gère durant les opérations à coeur arrêté le maintien des fonctions du bloc coeur-poumons), elle passionne l'opinion publique et les chirurgiens spécialisés en chirurgie cardiaque !! Mais elle demande encore à évoluer, et ne peut que bénéficier d'une utilisation pluridisciplinaire du système da Vinci™.

Cliquer ici pour en savoir plus sur l'utilisation du système da Vinci™ .

Cas (=opérations) effectués le plus fréquemment en chirurgie urologique :
• Prostatectomies radicales
• Pyéloplasties
• Cystectomies

2 commentaires:

Anonyme a dit…

je suis un élève ingénieur en électronique industrielle à l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Sousse_Tunisie; en faite je travail pour le moment,en phase de PFE, sur la conception d'un robot pour la chirurgie à coeur battant; nous avons des nouvelles idées qui peuvent être utiles pour amiliorer les systèmes existant, et c'est en collaboration avec l'Hospital Sahloul_Sousse.
pour tout ceux qui s'interressent a notre travail vous pouvez nous contacter sur hamidoch007@yahoo.fr

Catherine a dit…

Bonjour et merci pour cette information. Pourriez-vous exposer les grandes lignes de ce travail ? Cela intéresserait certainement beaucoup de monde et mériterait un article sur ce blog. Mon e-mail :
cath.coste@laposte.net